fr FR
Plus que 200,00 € = Livraison gratuite

En poursuivant votre navigation sur ce site ou en fermant cette bannière, vous acceptez nos Conditions Générales d’Utilisation et notre Politique de Confidentialité, et notamment que des Cookies soient utilisés afin de réaliser des statistiques d’audience, d’améliorer votre expérience d’utilisateur et de vous offrir des contenus personnalisés.

Plus d'informations Accepter

17??
CHASSE AU TRÉSOR

Chargée d’Histoire mais surtout de mystères, la maison Dorin présente des zones d’ombre concernant ses origines. Dans la seconde moitiée du XVIIIe siècle, une enseigne à l’excellente réputation dénommée "Fards rouges et blancs" située rue Grenier Saint-Lazare à Paris est reconnue pour la qualité de ses produits de beauté.

Marguerite Brunet dite Mademoiselle Montansier, femme mondaine, femme de théâtre et femme d’affaire redoutable est connue pour son art de brouiller les pistes. La Montansier, comme il est d’usage de la nommer, lance son activité commerciale et devient propriétaire de l’enseigne.

1780
CONSÉCRATION

En 1780 la reine Marie-Antoinette et le roi Louis XVI décernent à la maison le titre de fournisseur de la Cour de Versailles pour la qualité de ses poudres et fards.

Ce choix n’est pas sans rapport avec les relations qu’entretient La Montansier avec son amie intime Marie-Antoinette chez elle cultive le goût pour la Comédie. Quelques années auparavant, la propriétaire de la maison obtient le privilège royal de diriger toutes les pièces de théâtre ainsi que les bals et spectacles de Versailles.

1789
RÉVOLUTION

La maison fournira la Cour de Versailles jusqu’à la Révolution qui signe la fin de la Monarchie en France. La Montansier n’est pas concernée par cette période trouble pour Versailles et la noblesse. L’enseigne connaît alors un virage suivant le cours de l’Histoire de sa propriétaire, dont la carrière ne fera que s’accroître au fil des années avec la direction de nombreux établissements tels que les théâtres des Beaujolais, du Palais Royal et des Variétés.

La maison fournit la majorité des troupes des théâtres parisiens avec des produits spécifiques et devient la référence des maisons de maquillage à Paris. La Beauté de la manufacture des produits les plus fins de la capitale règne alors à la scène comme à la ville.

1819
BEAUTÉ DE LA SCIENCE

Pour développer son commerce, Marguerite Montansier s’associe à Jean-Marie Dorin qui finira par acquérir la maison et lui donner son nom en 1819. Travailleur acharné et chercheur infatigable, Dorin poursuit la quête d’innovation de La Montansier et s'applique surtout à la fabrication de fards qui peuvent être employés sans inconvénient ni risque.

C’est grâce à la science que l'industrie du maquillage et du parfum se transforma : la Maison Dorin modernise ses méthodes et n’épargne rien pour mettre la science au service de l’art de plaire. À cette époque, ses laboratoires, les plus vastes et les mieux équipés de Paris, témoignent de son idéal de perfection toujours plus élevé. Il inscrit donc, avec juste raison, sur ses produits : "les fards Dorin sont garantis absolument inoffensifs". La devise de la Maison deviendra " La Beauté par la science "

1884
LA CONQUÊTE DU MONDE

En 1884, le maire du IIIe arrondissement de Paris Hector Monin devient directeur de la maison et apporte sa vision et une dimension européennes et mondiales en allant jusqu’à importer ses produits sur tout le continent Américain. La maison s’installe alors dans une pièce d’une maison du 27 rue Grenier-Saint-Lazare avant de déborder dans toute la demeure puis l’immense immeuble du numéro voisin au 25.

En quelques années, la marque connaît une impulsion fulgurante nécessitant de grands espaces pour la boutique, les bureaux, les ateliers et des espaces de stockage.

1886
UN CLASSIQUE EST NEZ

Alors que la poudre de riz Un Air de Paris est considéré tel un indispensable du nécessaire de maquillage de la parisienne, Dorin lance le parfum éponyme qui deviendra rapidement un classique et la fragrance iconique de la maison. Une senteur unique entre un mélange savant d’Iris, de mandarine et pêche blanche avec une note poudrée, fine signature de la maison.

1888
BEAUTÉ & THÉÂTRE

Dorin n’aura jamais cessé d’embellir le Théâtre et ses acteurs. Et pour cause ! M. Louis-Arsène Delaunay, célèbre comédien de la comédie Française et Professeur au Conservatoire de Paris, autorise Dorin a donner son nom aux produits qui lui avaient servi. Le slogan de ces produits renommés " Artistes, servez-vous des fards français Dorin".

1889 - 1905
SUCCESSION DE TITRES

À l’Exposition Universelle de Paris de 1889, le Jury écrit à propos de Dorin : "Cette maison doit sa réputation à la supériorité de ces produits absolument inoffensifs". La Maison, équipé des meilleures technologies du marché est un des premiers à proposer des produits innovants sans dangers pour la santé.

Sa haute réputation, établie universellement et confirmée par les plus grands succès aux Expositions Universelles de Moscou (1891), Chicago (1893), Bruxelles (1897), a été couronné d'une Médaille d'Or à l'Exposition de Paris (1900), du Grand Prix à St. Louis (1894), à Liège (1905), à Bruxelles (en 1922), et enfin par sa mise Hors Concours car Membre du Jury à Strasbourg (1924). "

1893
LA DORINE

La poudre de riz La Dorine est née et présente une révolution qui marquera l’Histoire du maquillage dans le monde. Pour des raisons de praticité liée aux transports des clients de Dorin, la maison innove en produisant des boîtes à poudre compactes qui feront de La Dorine un succès international.

Le magazine d’affaires reconnu de l’époque “L'exportateur français” écrit en 1917 : "Quand à l'universalité des produits Dorin, nous demandons à nos lecteurs et amis étrangers de nous signaler les grandes parfumeries ou la Dorine est inconnue. Nous sommes bien persuadés que nous aurons peu de réponses. La Dorine fut crée en 1893 et depuis, sa vogue n'a cessé de croître. On la trouve sur la table de toilette de toute élégante, dans la trousse de chaque midinette".

1920
RÉFÉRENCE BEAUTÉ

La maison emménage au 60-62 rue de Wattignies dans le 12e arrondissement de Paris. Les produits de la marque sont présents partout dans le monde. Son influence est telle que le mot "Dorin" signifie “rouge à lèvres” aux États-Unis et “poudre blanche” au Japon. La Maison est une des premières maison à créer une ligne dédiée au Homme : Pour Monsieur.

Dorin connaîtra une longue heure de gloire jusqu’à la fin des années 30 avec des innovations toujours naissantes tels que la poudre Bas de Soie qui remplacera les véritables bas en soie alors en pénurie à cause de la Seconde Guerre Mondiale. Dorin ne parviendra malheureusement pas à se relever de ces heures sombres de l’Histoire.

1998
UNE MAISON ÉTERNELLE

Après des années d’oubli, la société familiale spécialisée dans la parfumerie fine France Excellence réveille une belle endormie à l’Histoire exceptionnelle avec son rachat en 1998. Une nouvelle jeunesse s'offre à la Maison avec le désir de perpétuer l’Histoire. Nos produits sont aujourd’hui encore fabriqués à la main, dans les ateliers de Dorin en France, dans les Pays de la Loire.

Des produits d’exception conçus dans le pur respect des traditions avec des matières premières nobles et un savoir-faire traditionnel. La Maison est aujourd’hui installée à Chatou dans les Yvelines avec un musée privée présentant près de 800 pièces d’archives ainsi que de produits de maquillage et parfums.
Découvrez notre savoir-faire